Une erreur technique est survenue lors de l'exécution de la page
x
u

Les prix du mazout de chauffage ne semblent plus s’arrêter

23 mai 2018
Plus rien ne semble pouvoir arrêter les prix du mazout de chauffage. Ils culminent cette semaine au-delà des 72 centimes le litre.
les prix du mazout de chauffage

Alors que l’on annonce des températures estivales en Belgique tout au long de cette semaine, les prix du mazout de chauffage grimpent encore. Ils s’établissent désormais à 0,7529 euro le litre pour une livraison de moins de 2.000 litres et 0,7255 euro le litre pour une commande de mazout de quantité supérieure.

Les prix du mazout de chauffage au plus haut depuis fin 2014

Depuis le 21 mars, les prix du mazout de chauffage ne font qu’enregistrer des hausses. Ils affichent cette semaine leur 7e augmentation consécutive.

En un peu plus de deux mois, le prix du mazout en Belgique a ainsi pris près de 22 %. Autrement dit, le consommateur qui doit acheter du mazout aujourd’hui paiera sa livraison de 2.000 litres 260 euros de plus qu’à la mi-mars, et 50 euros de plus que la semaine dernière.

Les prix du mazout de chauffage moins élevés sur Mazoutonline

Si les prix du mazout de chauffage continuent de monter, il est néanmoins possible de bénéficier d’un tarif plus avantageux en comparant les offres des différents revedeurs de votre région.

Certains fournisseurs de mazout proposent en effet un prix moins élevé que celui déterminé par l’Etat belge et vous permettent de limiter l’impact de la hausse du prix du mazout sur votre budget.

Les craintes d’approvisionnement en pétrole dopent les prix du mazout de chauffage

Les prix du mazout de chauffage auxquels nous faisons face actuellement s’expliquent en grande partie par l’évolution des cours pétroliers qui ont, cette semaine, encore augmenté. Le baril de Brent de la mer du Nord a franchi la barre des 80 dollars, un palier qu’il n’avait plus connu depuis novembre 2014.

L’annonce de l’OPEP selon laquelle le marché pétrolier est en train de se désengorger fortement, notamment grâce à l'accord de limitation de la production , a contribué à soutenir les prix.

Les investisseurs redoutent également que les exportations iraniennes ne faiblissent, suite aux sanctions économiques des Etats-Unis prises vis-à-vis de cet important pays pétrolier, le troisième plus grand producteur de l’OPEP.

Enfin, la baisse, rapide, de la production de brut au Venezuela a elle aussi boosté les cours. Et la réélection du socialiste Nicolas Maduro, dimanche, à la tête du pays, pourrait entraîner de nouvelles sanctions américaines et pénaliser encore davantage sa production pétrolière.

Livraison de mazout

Continuer

Connexion
Invitez vos amis sur Mazoutonline y
Partager cet article par e-mail y
Inscription y
Votre compte a été créé, un email de confirmation vous a été envoyé. Souhaitez-vous compléter votre inscription ? Compléter mon inscription
  1. Votre adresse de livraison est-elle différente de votre adresse de facturation ?
  1. Votre numéro de téléphone permettra au fournisseur de prendre contact avec vous afin de convenir du jour de livraison
  2. Valider