Une erreur technique est survenue lors de l'exécution de la page
x
u

L’OPEP prolonge son accord : quel impact sur le prix du mazout ?

L’OPEP et ses partenaires ont décidé de reconduire leur accord sur une réduction de la production de pétrole jusqu’en mars 2018. Le prix du mazout va-t-il être influencé ?
OPEC

Réunis à Vienne ce jeudi 25 mai, les 13 membres de l’OPEP et leurs 11 pays partenaires ont validé la prolongation de l’accord de réduction de la production de pétrole entré en vigueur ce 1er janvier 2017. Prévu initialement pour six mois, il a été reconduit pour neuf mois, jusqu’en mars 2018. La limitation se poursuivra sur base des mêmes quotas, fixés à 1,8 million de barils par jour.

L’OPEP confiant sur un rééquilibrage du marché du pétrole

Grâce à ces niveaux de production abaissés, l’OPEP espère retrouver son rôle d’arbitre de marché. En réduisant leur pompage, les pays cherchent à se rapprocher de la moyenne des stocks des cinq dernières années et, par conséquent, à voir les cours du pétrole remonter.

Pour rappel, les prix du brut ont dégringolé à partir 2014, lorsque l’OPEP a choisi d’inonder le marché afin d’anéantir ses concurrents, américains notamment. Alors fixé à plus de 100 dollars, le baril du Brent de la mer du Nord, référence pour le prix du mazout en Europe, a chuté à 27 dollars en janvier 2016. Depuis l’introduction de l’accord de réduction en janvier, le Brent est remonté et a évolué entre 50 à 56 dollars le baril.

Investisseurs sceptiques : le prix du mazout va-t-il évoluer ?

Si l’on pouvait s’attendre à une hausse des cours de l’or noir – et ensuite à une augmentation des prix du mazout – suite à cette décision prise à Vienne, l’effet a totalement été inverse. Les cours ont flanché. Les investisseurs, qui tablaient déjà sur une reconduction de l’accord, ont été déçus. Certains intervenants s'attendaient à des réductions plus importantes, de manière plus durable, afin de réellement désengorger le marché.

Depuis le début de l’année, les réserves mondiales de pétrole continuent en effet d’augmenter. En cause, l’industrie américaine du pétrole de schiste, dont le cycle de production est plus court, ce qui permet à ces entreprises d’être rentables malgré un prix du pétrole plus bas. Dans ce contexte, les Etats-Unis pompent à plein régime. La production y atteint désormais plus de 9,3 millions de barils par jour.

Les analystes estiment qu’une telle diminution de la production n’est pas suffisante pour faire remonter les prix. Ce 25 mai, le Brent a ainsi terminé à 51 dollars le baril, perdant plus de 4,6%. Il faudra atteindre les prochains jours pour savoir si le prix du mazout sera influencé.

Livraison de mazout

Continuer

Connexion
Invitez vos amis sur Mazoutonline y
Partager cet article par e-mail y
Inscription y
  1. S'inscrire et continuer
Votre compte a été créé, un email de confirmation vous a été envoyé. Souhaitez-vous compléter votre inscription ? Compléter mon inscription
  1. Votre adresse de livraison est-elle différente de votre adresse de facturation ?
  1. Votre numéro de téléphone permettra au fournisseur de prendre contact avec vous afin de convenir du jour de livraison
  2. Valider